17 juin 2015

Mon opération de la myopie au Lasik [mon expérience et bilan 6 mois après]

Bonsoir mes poupées !

Ce soir un article un peu particulier : j'avais envie de partager avec vous mon expérience concernant l'opération de la myopie que j'ai subie en novembre dernier. Vous le savez peut être si vous me suivez depuis fin 2014, car je vous en avais justement parlé sur les réseaux sociaux, pour avoir vos précieux conseils, avis et expériences sur le sujet. Je me suis donc dit que ça pourrait répondre éventuellement aux questions que vous pouviez avoir si vous hésitez à franchir le cap, tout comme moi il y a 6 mois, ou juste vous permettre d'alimenter votre curiosité ! D'ailleurs, c'est un sujet très "beauté" pour moi, car depuis que je vis sans lunettes, vous n'imaginez pas comme je me sens libérée délivrée #pardon et plus jolie. 


Des lunettes, j'en ai porté dès l'âge de 6 ans. J'étais à cette époque astigmate, c'est à dire que ma vision était un peu brouillée, déformée et imprécise, de près comme de loin, sans que ce soit très handicapant. C'est lors d'un contrôle médical à mon école que cette anomalie a été détectée puisque je confondais certaines lettres comme le O avec le C, et effectivement, j'avais des difficultés à voir correctement le tableau si j'étais au fond de la classe. Comme mes parents sont des personnes attentionnées, mais également avec des goûts douteux (ou alors c'était la mode de l'époque), j'ai eu droit rapidement à des lunettes rondes ma foi assez ignobles, avec le recul.  Mais moi, j'étais contente et toute fière de les arborer !


Avec les années, et mes rendez-vous annuels chez l'ophtalmo, ma vue s'est dégradée, et surtout, je suis devenue myope jusqu'à atteindre les -4,75 dioptries à chaque oeil. Je ne saurais pas vous expliquer concrètement et pourquoi mon astigmatie est devenue de la myopie mais il me semble que c'est courant. La myopie, c'est quand on voit flou de loin (et je peux vous assurer que plus la myopie est élevée, plus on fini par voir flou...même de près).

Cette image est assez représentative de ce que j'ai pu voir durant 15 ans de ma vie sans lunettes/lentilles
L'oeil est trop long, et la focalisation des rayons se fait en avant de la rétine. Du coup, pour contrer ce phénomène et obtenir une vision nette il faut que l'image des objets lointains soit reculée pour être focalisée sur la rétine (= le fond de l'oeil). On modifie donc le trajet des rayons lumineux pour qu'ils convergent vers la rétine :
- Par des verres de lunettes concaves (bord épais, centre plus fin)
- Des lentilles de contact 
- Par la chirurgie 


Les années se sont écoulées (je vous rassure, j'ai changé de lunettes quand j'ai enfin eu conscience de mon style) et vers mes 14 ans, j'ai eu droit aux lentilles, une véritable révélation ! Plus de lunettes trempées en cas de pluie, plus de marques sur le nez, plus de traces de doigts, de makeup invisible, et aussi une vision plus précise, car avec les lunettes, on ne voit pas quand on regarde par en bas, sur les côtés ou par dessus, il faut évidemment se centrer sur les verres. J'avoue m'être accommodée de cette situation durant 8 ans, sans encombres. Certaines personnes finissent par ne plus le supporter, ça n'était pas mon cas. Bien sûr, les lentilles, c'est un peu fatiguant quand l'oeil n'est pas assez humide (ça se colle à l'oeil), il faut aussi des règles d'hygiène stricte pour les mettre et les enlever, et il peut arriver qu'elles se plient et migrent sur le côté de l'oeil (rassurez-vous, il est anatomiquement impossible à une lentille de se retrouver derrière l'oeil) mais à part ça, c'est génial. 


Pourtant, un détail est extrêmement fâcheux : chez soi, rebelote les lunettes (il ne faut pas porter les lentilles plus de 8-10h par jour). Et là, on a besoin sans cesse, le soir pour lire, sur l'ordinateur, au réveil devant la télé, bref on s'en passerait bien. Mon ophtalmologue m'avait alors parlé de la chirurgie réfractive, il y a quelques années, plutôt sur la pointe des pieds, car j'étais trop jeune pour en bénéficier. Il faut avoir 18 ans minimum, et il est souvent conseillé d'attendre 25 ans voire 30 ans. Il y a quelques mois, j'ai osé lui en reparler, car je suis converte par la mutuelle de mes parents, qui rembourse un peu l'opération (et vu le prix on crache pas dessus), ce qui n'aurait plus été le cas dès septembre 2015 car je ne serai plus étudiante. 

J'y ai vu une opportunité et une occasion de faire cette opération qui m'effrayait autant qu'elle m'attirait. La vue doit être stable depuis 2-3 ans pour l'envisager, la mienne l'était depuis 6 ans.  A partir de là, mon ophtalmo m'a dit qu'il était d'accord pour programmer tout ça, et nous avons pu entamer les démarches.

Le rendez-vous pré-opératoire

Bien sûr, après s'être assuré que la vue est stable depuis plus de 2 ans, que j'ai plus de 18 ans, il faut aussi vérifier que les yeux sont en bon état et aptes à subir une telle opération. Il a donc fallu programmer un rendez vous pour une prochaine fois. J'ai également reçu une ordonnance pour mettre des gouttes avant cet entretien, qui agrandissent la pupille (et ont un effet désagréable puisque l'oeil devient incapable pendant quelques heures de s'accommoder aux objets proches notamment).  

Lors de ce rendez vous, l'ophtalmologue étudie les yeux avec différentes machines. Déjà, on refait un test de vision afin de savoir exactement pour quelle correction on part. Ensuite, il étudie le fond de l'oeil, l'état de la cornée, et également son épaisseur, l'absence de glaucome et sûrement d'autres paramètres que j'ignore. Aucun test n'est douloureux. Quand tous les tests sont faits et que les résultats sont satisfaisants, on programme une date précise d'opération, dans mon cas le 25 novembre 2014. L'ophtalmo est là pour répondre aux différentes questions et inquiétudes qu'on peut avoir. 

La technique la plus appropriée pour ma myopie modérée était celle du LASIK. Cette technique consiste à découper une fine lamelle de cornée (c'est pour ça qu'on doit s'assurer avant que son épaisseur est suffisante) afin de permettre un remodelage en profondeur de la courbure coréenne au laser. Vous comprendrez mieux avec ce schéma qui peut être impressionnant je l'avoue : 

Première étape de l'opération réalisée avec la première machine qui se charge de découper une fine lamelle de la cornée (qui reste toutefois rattachée par une fine charnière)
Deuxième étape de l'opération réalisée par la seconde machine qui se charge de réaliser la chirurgie corrective à proprement parler en diffusant un rayon au centre de l'oeil, puis le chirurgien replace le volet cornéen
Cette opération a bien sûr un coût, et la sécurité sociale ne prend rien en charge puisque c'est considéré comme une opération de confort. Certaines mutuelles en revanche aident un peu. Personnellement, ma famille a payé 2600€ les deux yeux et la mutuelle a remboursé 400€ au total (oui c'est pas énorme mais c'est déjà ça). Ces prix ne sont qu'indicatifs et dépendent des honoraires de votre ophtalmo, du lieu d'opération, de la technique utilisée, de votre myopie etc. 


Le jour J : L'opération

Le 25 novembre, j'étais un peu stressée, c'est normal, mais j'avais hâte d'avoir mes nouveaux yeux ! Quand je suis arrivée à la clinique, bien sûr non maquillée et avec mes lunettes (il ne faut pas porter de lentilles une semaine avant l'opération car ça modifie un peu la courbure de la cornée), la secrétaire m'a accueillie et désigné une salle d'attente au fond du bâtiment (je vous avais fait un petit coucou rapide sur instagram). Mon chéri était là car après l'opération, pas question de conduire. L'attente m'a paru interminable, mais je pense qu'elle n'a durée qu'une vingtaine de minutes au final. 

L'infirmière m'a appelée et c'était parti. J'ai quitté mes lunettes, enfilé une blouse so sexy et des surchaussures. Elle m'a ensuite appliqué des gouttes dans les yeux pour les anesthésier. Franchement, ça ne fait aucune différence, j'avais même peur que ça n'ait pas fonctionné du coup ! (je savais que j'allais avoir un laser qui découperait mon oeil et l'idée qu'une seule goutte de produit puisse anesthésier mon oeil, j'étais sceptique mais elle connaissait son métier donc je lui ai fait confiance). Elle m'a guidée vers le bloc opératoire (guidée oui, je vous rappelle que j'étais myope comme une taupe ;D).

Bon moi, personne ne me tenait la main hein ! :D
Et là, je reconnais vaguement mon opthalmo de loin qui m'attend. Je m'installe sur une table allongée, avec ma tête bien calée dans un creux, et c'est parti...deux machines m'entourent, et il y a aussi l'infirmière et une assistante de l'ophtalmo. C'est impressionnant et je suis restée tendue et crispée (mais immobile, j'ai trop peur de tout faire rater) durant toute l'opération. Il a commencé par appliquer de la bétadine sur mon visage, et installé un plastique collant sur un des yeux pour l'isoler, on procède oeil par oeil. Il applique un écarteur d'oeil (objet de torture visuellement, au même titre que le recourbe cils, mais indolore, vraiment j'insiste). 

Ensuite, il nettoie mon oeil à grande eau, une petite goutte d'anesthésiant encore et c'est là...la partie très désagréable et un peu douloureuse de l'opération, il applique une "ventouse", qu'il serre très fort, pour ne prendre que ma cornée (on a l'impression que l'oeil se retire un peu de son orbite).

Voilà à quoi ressemble cette fameuse "ventouse" posée sur l'oeil autour de l'iris (c'est l'objet transparent)
A partir de là, l'oeil est un peu aveugle, mais on doit absolument regarder bien en face de soi et fixer une lumière qui émane de la première machine. Cette machine va être chargée de découper mon volet cornéen (voir le schéma du dessus). Ca dure 10 secondes exactement, c'est pas douloureux du tout (ouf l'anesthésiant fonctionne). Ensuite, quand le volet cornéen est découpé, il "gratte" un peu pour pouvoir le dissocier de ma cornée, et passer à la seconde machine. 

Ok, cette image peut faire peur, mais elle vous montre bien le volet cornéen à droite, dissociée de la cornée, et l'écarteur à paupières métallique 
Ensuite, passage à la seconde machine, après une autre inondation de mon oeil sous des litres d'eau pour le nettoyer, qui est va s'occuper de corriger ma myopie. Il faut encore fixer un point lumineux, 10 secondes de laser et...c'est terminé. Le chirurgien nettoie, replace le volet cornéen, applique un produit pour "recoller" les contours, et on recommence toute cette procédure pour l'autre oeil.


Les heures et jours qui ont suivi 

Quand j'ai réalisé que c'était terminé, j'étais anxieuse et soulagée à la fois. J'avais des coques ridicules sur les yeux pour éviter de les toucher (il ne faut surtout pas se les frotter pendant quelques semaines pour éviter de déplacer le volet cornéen pas encore cicatrisé) et mes yeux pleuraient beaucoup, mais toujours aucune douleur. Dans la voiture, conduite par chéri, je voyais déjà une petite différence visuelle : c'est incontestable, je voyais déjà mieux qu'avant l'opération sans lunettes.

Voici une illustration qui m'a semblé cohérente avec ce que je voyais en sortant de l'opération au niveau du fond de cette image, là ou avant je n'aurais vu qu'une masse sombre informe à la place de la maison
En arrivant chez moi, le chirurgien m'avait conseillé de dormir, car les 5h qui suivent l'opération sont douloureuses, et oui, je peux le dire, j'ai souffert. Mes yeux pleuraient énormément, et j'avais comme un énorme rhume (nez qui coule, sinus encombrés, obligée de respirer par la bouche). C'est difficile à expliquer, mais je sentais que quelque chose tirait derrière mes yeux, une douleur assez lancinante, comme si une personne tirait de toutes ses forces sur mes nerfs optiques, ce qui engendrait un bon mal de tête. J'ai eu énormément de mal à m'endormir.

Mais quand je me suis réveillée, ça allait déjà beaucoup mieux : plus de douleurs ou pratiquement plus, et une vision nettement améliorée, incroyable. Par contre, complète incapacité à lire, regarder un écran, tout ce qui était de près, mes yeux accommodaient encore mal. Il y a aussi un phénomène de "halo" autour des points lumineux, lumières, phares, lampadaires, télé, écrans...un peu dérangeante mais ça passe. J'avais des pétéchies aussi, c'est à dire une petite tache rouge dans l'oeil suite à l'utilisation de la ventouse qui correspond à des vaisseaux qui ont éclaté. 

Par la suite, le surlendemain, j'ai revu mon opthalmo qui était très content : 9/10 à l'oeil gauche, 10/10 à l'oeil droit. Il m'a prescrit des gouttes à mettre plusieurs fois par jour puisque cette opération assèche beaucoup les yeux, plusieurs mois après. 

Des yeux tout neufs ! Aucune cicatrice n'est visible à l'oeil nu, même le lendemain de l'opération
Bilan à 6 mois 

J'ai revu mon ophalmo il y a très peu de temps, ma vue n'a pas bougée, mon oeil droit à complètement cicatrisé, l'oeil gauche pas tout à fait mais rien de dramatique, il suffit que je lui donne un petit traitement spécial de gouttes pour l'aider. Je n'ai bien entendu plus aucun problème pour voir de près comme loin, et les halos lumineux se sont très nettement estompés et ne me dérangent plus du tout même quand je conduis la nuit. Egalement, je n'ai plus les yeux secs.

Sincèrement, si c'était à refaire...je le referai sans hésiter ! Ca me change la vie et je suis étonnée de constater à quel point je me suis vite habituée à ne plus porter ni lunettes ni lentilles, comme si ça avait été le cas toute ma vie. Je sais que mes mots et les images pourront vous impressionner, mais rassurez-vous : l'opération dure seulement 20 à 30 min, on ne sent qu'un inconfort de quelques secondes par oeil avec la "ventouse", et ensuite, 5h douloureuses (c'est pas horrible non plus hein, vous avez une bonne migraine quoi). Ca vaut vraiment le coût et le coup selon moi, mais il faut bien sûr accepter qu'on puisse vous toucher les yeux.

Oh, un autre oeil s'est glissé dans cet article, saurez-vous reconnaître à qui il appartient ? ;)
Voilà les filles, j'espère avoir été claire, j'ai essayé de vous retranscrire mon expérience avec quelques petits points techniques pas trop compliqués pour que vous compreniez. J'ai sans doute oublié des choses depuis 6 mois, mais l'essentiel est là. Je précise que je ne suis pas une professionnelle des yeux, je vous ai donc parlé de tout ça avec mes propres mots, et il ne faut pas hésiter à vous tourner vers votre ophtalmologue pour toute hésitation. N'hésitez pas à me poser vos questions, j'essayerai d'y répondre du mieux possible si je le peux :)

Envisagez-vous cette opération ?
Qu'en pensez-vous ?

23 commentaires:

  1. Je porte des lunettes pour la même raison et je dois dire que tu a été courageuse ! Jamais je ne pourrais faire cette opération, rien que le fait de mettre a tête dans une machine chez l'ophtalmologiste, je n'aime pas ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Coralie ;) Oui on me dit souvent que je suis courageuse ! Je ne trouve pas particulièrement mais effectivement certaines personnes ont vraiment du mal avec les yeux. Moi non plus je n'aime pas aller chez mon ophtalmo et ça me stresse toujours un peu comme chaque examen médical même si je sais que c'est pour un truc banal style certificat médical lol
      Chez l'ophtalmo je déteste surtout quand il prend la pression des yeux avec le souffle là, bouh !

      Supprimer
  2. Merci beaucoup d'avoir partager ton expérience, même si c'est la flippe totale quand j'ai vu le truc métallique (bon ça va c'est pas long mais quand même mdr) j'espère pouvoir faire ça plus tard si ça m'est possible ^^
    C'est un peu mon rêve de voir correctement et de ne plus porter de lunettes ! :D
    Bises ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien Elodie, c'était un plaisir ! Je ne savais pas vraiment si ça allait intéresser quelqu'un à vrai dire et je suis ravie que ce soit le cas de certaines d'entre vous ;)
      Oui il y a des choses qui font peur, mais vraiment je t'assure que pendant l'opération, les trucs métalliques (qu'on ne voit à aucun moment en fait) ne font absolument pas mal. C'est l'espèce de ventouse (je ne connais pas le nom exact de ce truc) qui est désagréable mais pas insurmontable et surtout c'est pas long.
      J'espère que tu pourras effectuer cette opération, car on revit vraiment après ! (surtout si tu es très myope)

      Supprimer
  3. Merci pour ces précisions, certains détails de l'opération font un peu peur (voir même un peu flipper hein....) mais je porte des lunettes et des lentilles depuis plus de 20 ans et j'aimerais tellement me faire opérer ! Mais à 33 ans ma vue n'est toujours pas stable... je suis maudite !
    En tout cas tu as bien de la chance d'être désormais tranquille (enfin bientot quand ton oeil gauche aura entierrement cicatrisé !)
    Merci pour ton témoignage !
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Crapette ;D

      Mais de rien ce fut un plaisir ;) comme je le disais à Elodie je ne savais pas si ça vous intéresserait et je suis contente de voir que c'est le cas pour certaines d'entre vous ;)
      Je suis vraiment désolée si ça t'a fait flipper, parce qu'en fait je voulais plutôt montrer que ce n'était pas atroce, pas long, pas affreusement douloureux et surtout que les résultats sont géniaux en très peu de temps !
      Ah oui en effet, je connais beaucoup de personnes dans mon entourage qui ont le souhait de se faire opérer mais pour qui la vue n'est pas stable d'une année sur l'autre...ça finira bien par arriver, je te le souhaite ! Je ne sais même pas, tu as des enfants ? Car les grossesses sont réputées pour aggraver la myopie.
      Merci à toi pour ton commentaire <3

      Supprimer
  4. Coucou :)

    Ton article est hyper intéressant et très écrit, j'apprécie le fait que tu reprenne toute la chronologie !
    Moi aussi je suis myope et jusqu'à la lecture de ton article et notamment la partie photo de ce qui se passe, j'avais envie de me faire opérer dès que possible xD
    Je suis myope depuis la fin de la primaire, je suis passée au lentilles à mes 15 ans (quelle libération même si aujourd'hui j'en porte peu) ! Je suis actuellement à -3, ce qui est quand même pas mal, je ne vois pas nette plus loin que le bout de mon bras (pis je rappelle que je suis petite donc petits bras). C'est horrible quand même de ne pas voir ses pieds sous la douche quand on y pense !
    J'espère que ma vue va bientôt s'arrêter de bouger !
    je n'ai encore jamais fait de recherches sur la ou les opérations possible ! Ca a clairement un sacré cout mais ça doit changer la vie ! Par contre cette opération où on tripoterais mes yeux avec tous ces bidules et que après j'aurais la migraine ça me fait super peur quoi ! Baaaarg j'ne ai la chair de poule xD
    En tous cas merci pour cet article tellement détaillé et finalement tu rassure beaucoup (mais moi je suis un bébé c'ets pas ma faute) !

    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle !

      Je suis super contente si tu l'as trouvé intéressant parce que j'avais peur d'être barbante et de n'intéresser personne ! Je voulais reprendre les choses dans l'ordre pour que celles qui envisagent cette opération aient une vue d'ensemble de la façon dont ça se passe (même s'il peut y avoir quelques différences bien sûr).

      Oui, -3 ça commence déjà à faire...je ne voyais même pas ma main nette moi mdr, vraiment la plaie...ce qui fait que la plupart du temps, je préférais vraiment porter mes lentilles sous la douche pour bien voir.

      Il ne faut vraiment pas avoir peur de cette opération, elle paraît impressionnante mais est très peu invasive du fait de sa courte durée et de la récupération de la vue dès le lendemain sans trop d'effets secondaires (juste sécheresse et halos). Vu ta myopie modérée, je pense que le Lasik sera aussi la technique qui te sera proposée.

      C'est normal d'avoir peur, j'étais stressée aussi mais finalement ça se passe bien !

      Des Bisous

      Supprimer
  5. Mon homme a fait l'opération il y a tout juste 1 an et il en est plus que ravi... même si quand vous le racontez, ça fait toujours un peu frissonné ;) Lui qui a porté des lunettes "pare-balles" depuis toujours, sportif donc compliqué avec les lentilles, les lunettes, ... Bref, il revit! Perso, j'ai mes lunettes (myope powa) mais ça ne me dérange pas, j'en fais un accessoire ;) Merci pour ton témoignage qui j'espère convaincra du monde (pour ceux à qui les lunettes pèsent... )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ça ne m'étonne pas, ça change tellement la vie !

      Oui je comprends que ça fasse frissonner, même moi j'ai parfois encore du mal à me dire que mes yeux ont subi ça mdr
      Je ne sais pas du tout ce que sont les lunettes "pare balles..."
      Oh oui, moi je n'aimais pas la tête que ça me faisait mais les lunettes c'est carrément un accessoire, si on a une tête à lunettes et qu'on les choisit bien ça peut être super joli :)

      Des bisous et merci à toi pour ton commentaire !

      Supprimer
  6. Ton témoignage est hyper complet et très bien raconté ! Je n'ai pas les mêmes problèmes de vue que toi, mais je trouve que c'est le genre d'article hyper utile qui vaut vraiment le coup d'être écrit, lu et mis en avant pour aider un maximum de monde :)
    Comme je te le disais au moment de l'opération, je te trouve hyper courageuse d'avoir affronté tout ça, et tu as bien mérité tes yeux tout neufs, et toujours ausis jolis ;)
    Plein de bisous ma belle <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Sonia, ça me fait toujours plaisir les compliments venant de toi <3

      J'ai hésité avant de le publier parce que je me disais que ça n'intéresserait personne mais je suis ravie de voir que ça en aide certaines, c'est chouette ! Je sais que c'est une opération impressionnante mais qui vaut le coup et dont les résultats sont impressionnants, donc j'ai finalement souhaité en parler pour témoigner de cette réussite et éventuellement répondre à celles qui hésitent et se posent des questions :).

      Plein de bisous <3

      Supprimer
  7. Super article, ça me rassure un peu avant de sauter le pas ;-)
    J'ai quelques questions: les halos ont totalement disparu depuis ? C'est une crainte pour moi,je suis passionnée d'astronomie donc j'imagine mal supporter voir un halo autour de la lune, des étoiles... Et j'ai malheureusement lu pas mal de mauvais retours sur ces fameux halos.
    Concernant ton oeil à 9/10 c'est normal ou il doit être réopéré ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Fanny je suis contente si ça a pu te rassurer un peu :)

      Alors oui dans les effets négatifs il y avait les halos et la sécheresse. Pour la sécheresse, ça a totalement disparu (je suis à un 10 mois de l'opération). Concernant les halos, je ne les remarque plus du tout, donc c'est beaucoup mieux par rapport au début, mais ça n'a pas totalement disparu. Comme je le dis, ça ne me gêne pas, mais je ne suis pas non plus une passionnée d'astronomie comme toi donc c'est normal que je le remarque moins...ça pourrait potentiellement te gêner un peu au début mais c'est normal :/ Mais franchement ça s'est énormément atténué, ça n'a plus rien à voir avec les premiers mois. Et c'est surtout pour les lumières fortes (les phares de voitures par exemple), ça ne m'a jamais fait ça pour les lumières douces. J'ai espoir que ça disparaisse totalement dans les mois à venir vu que ça a bien progressé déjà :)

      Non, pour mon oeil, c'est normal, les résultats peuvent ne pas toujours être à 10 :) mon chirurgien était vraiment très content des résultats de l'opération, pour lui c'est excellent. Ce dixième en moins ne me gêne pas du tout, à vrai dire je ne m'en rends pas compte :)

      J'espère avoir pu répondre à tes questions, n'hésites pas si tu en as d'autres !

      Supprimer
  8. Je voulais savoir combien de temps as tu eu la sécheresse oculaire? Celle ci s'estmpe et s'emenuise avec le temps? Combien de temps as tu mis les gouttes?
    Merci pour cet article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ludivine :)

      Actuellement nous sommes à 1 an et 2 mois de l'opération, et je n'ai plus aucun problème de sécheresse. Mon oeil gauche qui avait eu du mal à cicatriser est maintenant impeccable et à 10/10.
      J'ai eu ma sécheresse oculaire pendant 10 mois à peu près. Elle s'amenuise en effet avec le temps. Elle est un peu embêtante les premiers mois, après la nuit notamment, puis ça s'améliore. J'ai mis mes gouttes de manière assidue (tous les jours) deux mois je crois. Puis, seulement quand j'en ressentais le besoin.

      J'espère avoir répondu à tes questions, n'hésites pas si tu en as d'autres !

      Supprimer
  9. Merci pour cet échange! Pour ma part je suis à 6 mois, et je suis encore atteinte de secheresse. Permets moi de de reposer quelques questions bien spécifiques...à savoir quels étaient les symptômes liés à la secheresse? Était-il difficile de te rendre dans les magasins qui sont souvent sur-chauffés ou air-conditionnés, œil qui rougi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien :)
      A 6 mois, je pense que c'est normal d'avoir toujours de la sécheresse oculaire. Et puis c'est différent chez tout le monde, chez certaines personnes certains symptômes persistent plus ou moins longtemps que chez d'autres.
      Il s'agissait pour moi la plupart du temps d'un grand inconfort à cause du manque de larmes, ma paupière "accrochait' mes yeux, comme quand je m'endormais malencontreusement avec mes lentilles, si tu as connu. J'étais sensible à toutes les sources qui pouvaient potentiellement assécher mon oeil : vent, chauffage, climatisation. Après, ça ne m'empêchait pas de me rendre dans les magasins, dans le sens ou c'était plus une gêne qu'une douleur insupportable ou quoique ce soit dans ce genre là.
      Mais c'est vrai que c'était gênant et que je râlais lol

      Supprimer
  10. Je suis ABSOLUMENT ravie d'avoir cet échange très constructif avec toi! Merci 🙂 Pour ma part, les symptômes sont grain de sable, œil qui pique, ou paupière qui râpe un peu l'oeil, oui... comme les lentilles après une sieste! Ça me rassure car je vis les même problèmes de sensibilité, ce qui doit donc être "normal". J'espere que cet épisode sera bientôt terminé pour profiter pleinement de cet opération!

    RépondreSupprimer
  11. Puis-je te demander quelle gouttes as-tu mise pour la cicatrisation de ton œil?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui je pense que ta sensibilité est complètement normale. Ta vue est à 10/10 ?
      Honnêtement pour les gouttes, je ne me souviens plus du tout du nom. En plus, les premiers jours après l'opération, j'en avais des spéciales à mettre une quinzaine de jours je crois. Après, pour la sécheresse, c'était un produit rose. Et encore après, comme mon oeil droit était cicatrisé mais que le gauche non, l'ophtalmo m'a donné une espèce de crème qui ressemblait à de la vaseline dans la consistance à mettre le soir avant de dormir, mais j'ai fait une allergie, du coup j'ai laissé la nature faire et ça a bien marché ;)

      Supprimer
  12. En vision binoculaire je suis à 12. Sinon je suis à 9/10 sur mon oeil droit notamment à cause de la secheresse un peu plus intense sur cet oeil et probleme de cicatrisation aussi. J'ai dû mettre de la vitamine A (c'est la creme dont tu parles). Les gouttes rose c'etait peut être de la vitamine B12? Cependant j'avoue que cet épisode de secheresse est difficile à vivre pour ma part. Ça s'atténue c'est certain, mais j'ai la crainte que cette secheresse ne cesse jamais. Et j'ai lu pas mal de choses assez anxyogenes sur le net. Le plus dur c'est l'attente...

    RépondreSupprimer
  13. Coucou,
    Je me pose la question de se toucher les yeux apres un lasik, au bout de combien de temps à tu recommencée à te "gratter" l'oeil sans stresser d'un deplacement du capot?
    Merci de ta reponse, super article!

    RépondreSupprimer
Un petit mot ? J'y répondrai avec plaisir !